AGREMENT

Le Conseil départemental et la Protection Judiciaire de la Jeunesse ont renouvelé l’agrément du service en date du 16 mars 2011 pour recevoir 330 prises en charge de mineurs de 0 à 18 ans au titre des Articles 375 à 375-8 du
Code Civil.
A ce jour, nous avons l’autorisation pour l’exercice de 475 mesures éducatives en milieu ouvert (AEMO), dont 40 mesures dites Renforcées.

Financement : Conseil Départemental de la Nièvre

MISSIONS

Le Service d’Action Educative en Milieu Ouvert (SAEMO) a pour mission d’apporter aide et conseil aux familles afin de permettre autant que possible le maintien du mineur dans son environnement.
Cette mission s’exerce à partir d’une décision du Juge des Enfants fondée sur l’appréciation d’une situation de danger telle que définie par l’ Article 375 et suivants du Code Civil (modifié par Loi n°2007 du 5 mars 2007). »Si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises, des mesures d’assistance éducative peuvent être ordonnées par justice, à la requête des père et mère conjointement, ou de l’un d’eux de la personne ou du service à qui l’enfant a été confié ou du tuteur, du mineur lui-même ou du ministère public. Le juge peut se saisir d’office à titre exceptionnel. Elles peuvent être ordonnées en même temps pour plusieurs enfants relevant de la même autorité parentale. La décision fixe la durée de la mesure sans que celle-ci puisse, lorsqu’il s’agit d’une mesure éducative exercée par un service ou une institution, excéder deux ans. La mesure peut être renouvelée par décision motivée ». (Loi n° 87-570 du 22 juillet 1987).

Le service propose un accompagnement personnalisé aux mineurs conformément à la loi du 4 juin 1970 sur l’autorité parentale.

L’objectif de la mesure d’assistance éducative en milieu ouvert est de favoriser un contexte familial suffisamment contenant, structurant, sécurisant et nécessaire à la construction et à l’épanouissement de l’enfant.
Elle a pour but, à partir de la reconnaissance, de la promotion des potentiels individuels et d’un travail sur les relations intra-familiales, de favoriser une évolution positive de la situation que vit le mineur, et de faire cesser la notion de danger.

Le travail en équipe pluridisciplinaire et partenarial favorise l’analyse, la mise en place d’objectifs et d’actions qui sont évaluées tout au long de la prise en charge.

Direction

Christelle MEOLI
Directrice du Dispositif Protection de l’Enfance

Carla DE MATOS
Directrice Ajointe des SER.MO.

Contactez-nous

Actus du SAEMO

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.